31 Oct 2007, 8:48am
Brioches Goûter Pâte levée Pâtisseries Viennoiseries:
by Sandra
29 comments
  • Au hasard des posts

    random image
    Mousse au Caramel et ses 3 Coupelles


    random image
    Ecus au sarrasin
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4.5 out of 5)
    Loading ... Loading ...
    2,691 views

    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"…


    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"... - kougelhopf1

    … c’est à Schirmeck, une petite ville d’Alsace qu’on le trouve, dans la meilleure boulangerie de la région: la boulangerie-pâtisserie familiale Felder.. En tout cas, c’est ce qu’affirme leur fils prodigue, Christophe Felder et vu la référence ô combien célèbre et douée, on n’a que l’envie de le croire! Surtout quand ce cher Christophe Felder nous épargne la fatigue du voyage en nous confiant généreusement la recette que son père lui a confiée et qu’il tenait lui-même de sa mère qui la tenait etc… bref, une recette de famille comme j’en suis friande, dans la plus pure tradition alsacienne. Et qui dit kugelhopf (ou kouglof) et tradition dit forcément moule en terre émaillée à la forme haute caractéristique de turban qui donne tout son cachet à cette brioche aux raisins.

    Lorsqu’on se lance avec passion dans la boulange, rares sont les recettes de pains ou de brioches que l’on n’a pas envie d’essayer.. par gourmandise, par curiosité, par défi. En boulimique du pétrissage que je suis, je suis allée fouiner lors de mes voyages virtuels pour dénicher et réaliser les recettes les plus typiques à travers le monde.. mais jusqu’à présent, le kugelhopf ne faisait pas partie de mon “répertoire” et pour cause: pour moi, puriste et attachée à la culture et aux traditions même quand ce ne sont pas les miennes, pas question de faire un kugelhopf ailleurs que dans le moule adéquat!! Même pas dans mon moule à kouglof en téflon que j’adore utiliser pour mes gâteaux!!
    Et c’est ainsi que depuis 2 ans 1/2, au fil des forums de boulange et des blogs, je regarde passer avec envie les recettes de kouglof (particulièrement ceux de Fidji) en rêvant secrètement d’avoir enfin le moule tant convoité! Qui a dit que les rêves ne devenaient pas réalité..??

    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"... - moules+kouglof
    (mon moule en téflon coiffé au poteau par un vrai moule en terre!!)
    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"... - moules+kouglof2

    Il était une fois une petite Alsacienne amoureuse de bretzels sucrés qui eut l’idée saugrenue de mettre son petit grain de sel dans ma boîte à lettres. De peur de se retrouver dans le pétrin en m’envoyant des gourmandises peu compatibles avec mes restrictions alimentaires, elle eut l’idée géniale de m’envoyer ce qu’elle n’aurait jamais deviné être l’objet de mes désirs: le fameux moule!! Un miracle pour moi et pour Estelle également qui a failli desespérer de l’arrivée et de l’état de son fabuleux cadeau, après ses déboires avec la poste, un numéro de rue erroné, un premier moule fêlé à l’arrivée.. Parce que vous ne le croierez peut-être pas, mais Estelle m’a renvoyé un moule lorsqu’elle a su que son premier n’avait pas supporté le voyage!! Elle mérite bien le meilleur kugelhopf du monde, vous ne pensez pas..?!!

    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"... - kougelhopf (pour 2 moules de 22 cm)

    Pour le levain

    • 100g farine (j’ai utilisé de la T45)
    • 20g levure fraiche du boulanger (soit 2 cc levure sèche environ)
    • 60ml eau

    Pour la pâte

    • 600g farine
    • 300ml lait
    • 2 oeufs moyens
    • 80g sucre
    • 10g sel
    • 125g beurre mou
    • 100g raisins secs
    • 2 cs rhum
    • 15 amandes entières

    Préparation du levain

    Dans un grand saladier ou bol, verser la farine: creuser un puits et y verser la levure émiettée et l’eau (on peut également délayer la levure dans l’eau). Mélanger rapidement du bout des doigts de façon à former une boule de pâte un peu épaisse. Recouvrir complètement avec 500g de farine pris sur les 600, couvrir avec du film alimentaire et laisser reposer 1h.

    Le levain-levure en fermentant va gonfler et pousser la farine dont la surface va présenter des craquelures.

    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"... - kougelhopf+zoom

    Préparation de la pâte

    Pendant la pousse du levain-levure, préparer les raisins secs en les faisant macérer dans un bol avec le rhum.

    Note: j’ai pris des raisins blonds parce qu’ils passent plus inaperçus pour les enfants - et aussi parce que je ne me souvenais plus qu’il me restait des raisins noirs!! - mais le kugelhopf est quand même plus beau avec des raisins foncés qui contrastent avec la mie!

    Ajouter dans le saladier contenant le levain-levure le lait, les oeufs, le sucre et le sel. Mélanger avec une cuillère en bois pour amalgamer les ingrédients en ajoutant petit à petit le reste de farine puis dès que la pâte commence à se ramasser en boule, la travailler avec la main directement dans le bol en la soulevant d’abord pour l’étirer puis en la laissant retomber. Continuer à battre la pâte de cette façon pendant 10 bonnes minutes (ne vous inquiétez pas, la pâte au fur et à mesure qu’elle prend du corps devient plus facile à travailler!). Quand la pâte commence à devenir lisse, ajouter le beurre ramolli en plusieurs fois et l’incorporer en battant la pâte comme précédemment, en soulevant, étirant le plus possible pour aérer la pâtE jusqu’à ce qu’elle se décolle des parois.

    Note: dès l’addition du beurre, la pâte redevient hétérogène et collante. Pour la travailler au mieux sans que cela nécessite un ajout important de farine, je vous conseille d’emprisonner les morceaux de beurre dans la pâte avant de la travailler: les mains n’étant pas au contact direct de la matière grasse, elles ne collent pratiquement pas à la pâte et par conséquent l’ajout supplémentaire de farine est limité, la pâte reste bien souple et légère.

    Egoutter les raisins et les ajouter à la pâte: malaxer pour les incorporer et pétrir quelques minutes pour que la pâte soit homogène.
    Remettre la pâte en boule dans le saladier, couvrir avec du film alimentaire et laisser lever 1h à l’abri des courants d’air (le four lumière interne allumée est la meilleur chambre de fermentation maison que je connaisse!).

    Si vous n’aimez pas/ne savez pas/ne voulez pas pétrir à la main, vous pouvez bien sûr utiliser un robot, map ou autre..

    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"... - kouglof (Alphonse Levy)

    Préparer les moules à kouglof: beurrer généreusement l’intérieur du moule en insistant sur les cannelures puis déposer au fond de chacune d’elle une amande entière.

    Note: je n’avais que des amandes mondées mais je pense que le contraste serait plus joli avec des amandes non mondées. Certains utilisent des amandes effilées ou des gros raisins secs noirs.
    Pour la première utilisation de mon moule en terre, j’ai suivi les recommandations trouvées sur un
    site de cuisine alsacienne: beurrer le moule neuf, le mettre 10 min dans un four chaud (th 6 - 180°C pour moi), le laisser refroidir puis recommencer l’opération: beurrer, chauffer, refroidir puis beurrer à nouveau le moule avant d’y incorporer la pâte.

    Dégazer la pâte en l’écrasant avec le plat de la main puis la transvaser sur le plan de travail légèrement fariné. Replier la pâte plusieurs fois sur elle-même puis la diviser en 2 morceaux de même poids (environ 750g). Façonner chaque morceau en boule régulière clé bien soudée, aplatir légèrement la surface de la boule puis, avec l’index et le majeurs farinés creuser un trou au centre en tournant les doigts pour l’agrandir de plus en plus jusqu’à ce qu’il mesure environ 7 cm (veiller à ce que la couronne obtenue soit régulière pour un meilleur rendu final).
    Déposer chaque couronne dans le moule, couvrir avec un torchon propre et laisser lever au moins 2 h: la pâte doit au pire atteindre le bord du moule mais l’idéal est de laisser lever jusqu’à ce que la pâte déborde légèrement (ce qui donne une belle base au kugelhopf).

    Préchauffer le four th 6 (180°C) au moins 20 min avant la fin de l’apprêt. Enfourner les kugelhopf sur la même grille et cuire environ 35 à 45 min (vérifier avec un pic à brochette en bois qu’il ressorte sec) en posant une feuille de papier aluminium au-dessus des moules au bout de 20 min de cuisson à peu près. Sortir les kugelhopf du four, laisser “reposer” 1 min avant de démouler encore chauds sur le plat de service.

    Le "Meilleur Kugelhopf du Monde"... - kougelhopf+mie
    Pour servir, vous avez le choix entre 3 possibilités:

    1. Saupoudrer de sucre glace comme les kugelhopf “poudrés” de la boulangerie-pâtisserie familiale des Felder à Schirmeck en Alsace
    2. Badigeonner la surface des kugelhopf à la sortie du four avec du beurre fondu avant de les saupoudrer de sucre en poudre comme le fait Pierre Hermé
    3. Badigeonner les kugelhopfs avec un sirop de sucre parfumé à l’eau de fleur d’oranger et à l’extrait d’amandes comme on le fait parait-il à Strasbourg. Cette astuce, en plus de donner un joli aspect brillant au kugelhopf permet d’assurer une meilleure conservation et une texture plus moelleuse.

    De la même famille que le panettone, le kugelhopf est une brioche qui a tendance à sécher rapidement (.. mais les tranches même durcies font d’excellentes brioches perdues!!). Pour le conserver dans les meilleures conditions, l’envelopper entièrement avec du film alimentaire.

    Source: adapté de Mes 100 recettes de gâteauxLe "Meilleur Kugelhopf du Monde"... -  de Christophe Felder

    Imprimer ce Post Imprimer ce Post

    Copyright©2007 Sandra

    Vous aimerez peut-être

  • No related posts
  • 23 Oct 2007, 12:36pm
    Pains Pâte levée The Bread Bible:
    by Sandra
    18 comments
  • Au hasard des posts


    Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/www/19a8873c429099b92df766351d69e462/web/fr/blog/wp-content/plugins/randomimage.php on line 516
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading ... Loading ...
    1,147 views

    Le Vrai Pain Au Seigle Levy’s


    Le Vrai Pain Au Seigle Levys -

    Parmi les centaines de pains qui existent dans le monde, j’en ai testé des dizaines et des dizaines depuis que je suis tombée dans la boulange: olives, tomate, pomme de terre, herbes, fruits frais ou secs, complet, épeautre, sarrasin, semoule, maïs, cidre, bière, crème de soja, pains plats, pains de mie, pains français, italiens, orientaux, scandinaves, asiatiques, miches, sans pétrissage, sur poolish, biga, pâte fermentée, levain… Mais je crois que si un jour, je devais en faire un classement, ce pain au seigle imitation maison du célèbre Levy’s Jewish Rye Bread serait certainement parmi mes favoris, sans doute même LE favori! Et pourtant, au départ, je n’étais pas vraiment partante: le petit côté acide-amer des pains au seigle et leur mie dense et humide sont loin d’être au goût de mes enfants et comme je ne cuisine pas pour les beaux yeux d’un blog, il est vrai que les pains à base de seigle sont plutôt rares dans mon répertoire.
    En l’occurrence, l’envie de faire ce pain m’est venue grâce à une publicité.. mais pas n’importe laquelle: celle qui a transformé un simple pain au seigle traditionnel particulièrement dans la communauté juive new-yorkaise en classique incontournable des pains américains.

    Le Vrai Pain Au Seigle Levys - BBW+-+Jewish+Bread
    Lorsque Rubin, le nouveau propriétaire de la boulangerie Levy’s de Brooklyn fait appel au publicitaire DD Bernbach pour relancer la société après sa faillite, son but est de cibler la campagne sur les clients familiers des pains Levy’s: les Juifs new yorkais. Mais Bernbach, après avoir goûté le produit et estimé qu’il était tout à fait compétitif avec d’autres marques, décide de changer de stratégie de vente en choisissant cette fois sa cible hors de la communauté Juive. Démarre alors avec succès une campagne d’abord axée sur la qualité du pain, puis sur son goût et qui s’achève dans les années 60 en apothéose sur son caractère international avec une série de posters représentant différentes ethnies le pain au seigle Levy’s en main déclarant: “You don’t have to be Jewish to love Levy’s” (Pas besoin d’être Juif pour aimer le pain au seigle Levy’s). Et pour marquer encore plus les esprits c’est au même moment que Bernbach décide Rubin à changer le nom de sa société Le Vrai Pain au seigle Levy’s en Le Vrai Pain au seigle Juif Levy’s: un succès phénoménal! Non seulement les posters ont été copiés et parodiés, la célèbre phrase reprise à toutes les sauces mais surtout la marque Levy’s est devenue la première sur le marché de la vente de pain au seigle américain!

    Contrairement aux pains au seigle Allemands ou d’Europe de l’est, le pain au seigle américain ou plutôt New-Yorkais est beaucoup plus léger en goût et en texture puisqu’il contient 20 à 30% de seigle contre 60% environ pour les premiers. De plus, les pains au seigle européens ont une amertume que leurs équivalents américains n’ont pas puisque ces derniers ne sont pas eux systématiquement fabriqués à base de levain.
    Rose Levy Berenbaum dans son livre The Bread BibleLe Vrai Pain Au Seigle Levys -  explique qu’elle a mis au point cette recette pour que ce pain soit exactement à son goût: une faible proportion de seigle pour qu’il ne soit pas trop amer et une texture moelleuse plutôt que dense et pâteuse. Mission accomplie: avec sa croûte croustillante, sa mie tendre et parfumée, son goût légèrement corsé, ce pain est vraiment craquant même si la photo ne lui rend pas justice (*)!!

    Le Vrai Pain Au Seigle Levys -  (pour un pain de 800g environ)

    Pour le levain-levure

    • 120g farine T55 ou 65
    • 100g farine de seigle T130
    • 0,5 cc levure sèche instantanée
    • 1,5 cs (20g) sucre
    • 0,5 cs (10g) miel
    • 350g eau


    Pour la pâte

    • 350g farine T55 ou 65
    • 0,5 cc levure sèche instantanée
    • 2 cs graines de carvi (j’ai remplacé par 1 cs graines de cumin et 1 cs carvi en poudre)
    • 0,5 cs sel
    • 0,5 cs huile neutre type tournesol
    • semoule de maïs
    • graines de carvi (optionnel)

    Préparation du levain-levure

    Dans un grand saladier, mélanger la farine de blé, la farine de seigle, la levure et le sucre. Creuser un puits, verser le miel et l’eau puis mélanger avec un fouet à main pendant 2 min pour incorporer de l’air. Râcler les bords avec une spatule en caoutchouc pour faire retomber la pâte.
    La pâte doit avoir la texture d’une pâte semi-liquide type poolish ou pâte à gaufres et être lisse et homogène. Couvrir avec un torchon de cuisine et réserver.

    Préparation de la Pâte

    Dans un bol, mélanger la farine avec la levure, les graines de carvi et de cumin et le sel. Déposer délicatement ce mix par petites quantités sur le levain-levure sans mélanger: il doit recouvrir entièrement le levain. Couvrir le saladier avec du film alimentaire et laisser fermenter entre 1 h et 4h (j’ai laissé 3h30 environ).

    Note: La farine au-dessus du levain doit avoir craquelé sous la poussée de celui-ci qui doit être mousseux et former des bulles. Pour un pain aux arômes plus développés, il est conseillé de laisser pousser le levain-levure 1h à température ambiante puis de le mettre au réfrigérateur pour une fermentation lente pendant 8 à 24h.

    Verser l’huile dans le saladier et mélanger avec une cuillère en bois pour garder la main propre ou directement à la main si vous la nettoyez ensuite avec de la farine comme déjà expliqué ici. Transvaser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et la pétrir 5 min pour commencer à développer le réseau glutineux.

    Comme toutes les pâtes contenant de la farine de seigle, cette pâte à ce stade est collante: continuer à la travailler en ajoutant le minimum de farine, au besoin utiliser le coupe-pâte pour la soulever et la manipuler.

    Dès que la pâte forme une boule qui “se tient”, la couvrir avec le saladier retourné et la laisser détendre 20 min pendant lesquelles la farine aura le temps d’absorber le maximum de liquides: la pâte sera alors plus facile à travailler.

    Pétrir à nouveau la pâte pendant 5 à 10 min: elle doit devenir lisse, souple et élastique et ne doit plus coller au plan de travail. A ce stade, la pâte pèse environ 960g. Remettre la pâte dans le saladier légèrement huilé et vaporiser un voile d’huile sur la surface. Couvrir avec du film alimentaire et laisser la pâte reposer jusqu’à ce qu’elle double de volume environ 1h30.

    Ecraser la pâte avec le plat de la main puis la transvaser sur le plan de travail légèrement fariné. Avec le plat de la main, aplatir la pâte et former un rectangle. Plier en portefeuille (équivaut à un tour simple pour un feuilletage - clic-) puis remettre la pâte dans le saladier, pli dessous et huiler à nouveau la surface. Couvrir avec le film alimentaire et laisser doubler de volume environ 1h (la pâte gonfle plus rapidement grâce au tour simple qui a permis d’incorporer de l’air).

    Verser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et l’écraser gentiment pour la dégazer un peu. Façonner la pâte en boule régulière pour former une miche ou en boudin pour un pain fusée. La déposer sur une plaque de cuisson saupoudrée de semoule de maïs (l’authentique pain au seigle Levy’s se reconnaît aussi par sa surface couverte de semoule de maïs).
    Couvrir avec du film alimentaire huilé ou simplement avec un saladier retourné. Laisser lever jusqu’à ce que la pâte double pratiquement de volume environ 1h15 (un meilleur test consiste à appuyer doucement la surface de la pâte avec l’index: l’empreinte doit revenir doucement sur elle-même).

    Note: si vous désirez obtenir un pain bien dodu pour des tranches hautes, je vous conseille de mettre le pâton dans un banneton pour l’apprêt (une simple corbeille ronde ou ovale en osier couverte d’un torchon de cuisine bien fariné fait aussi bien l’affaire) pour éviter qu’il ne s’étale trop pendant l’apprêt et pour forcer la pousse en hauteur (vous pouvez également pour un pain long utiliser ma méthode de l’encadrement par des bouteilles pleines - clic). Dans ces conditions, mettre la boule clé (soudure) au-dessus.

    Préchauffer le four th 8 (240°C) au moins 30 min avant la cuisson ou 1h si vous utilisez une pierre à pizza. Mettre la grille du four dans la position la plus basse et y placer pendant le préchauffage une pierre ou une plaque à pâtisserie plus grande ou de taille identique à celle sur laquelle a été déposé le pain. Posr sur la sole du four un récipient métallique.

    Juste avant d’enfourner, inciser le pain avec une lame de rasoir 2 ou 3 fois puis le vaporiser légèrement avec de l’eau (saupoudrer de graines de carvi si vous aimez le goût). Si vous avez opté pour un apprêt en banneton, retourner le pain sur la plaque de cuisson recouverte de semoule de maïs d’abord. Poser la plaque de cuisson sur la plaque préchauffée, verser 3 ou 4 glaçons dans le récipient métallique et fermer immédiatement la porte. Cuire 15 min puis baisser la température du four à th 6-7 (200°C) et continuer la cuisson environ 20 min (le pain doit sonner creux lorsqu’on tapote sur le dessous). Refroidir sur une grille.

    Nous avons dégusté ce pain avec du poulet rôti mais il est particulièrement bien assorti avec de la charcuterie (le fameux sandwich delicatessen new yorkais au pastrami ou à la viande fumée) ou plus simplement, comme le dégustait enfant et le déguste encore Rose Levy Beranbaum, tartiné de beurre et garni de radis saupoudrés de gros sel. Si vous aimez les pains plus denses, remplacez la farine T65 par de la farine complète T110 et si vous n’êtes pas fans de carvi, je vous suggère d’essayer les grains d’anis ou de fenouil.


    Le Vrai Pain Au Seigle Levys -
    (*) en faisant ce pain pour le dîner, je n’avais aucune intention de le prendre en photo puisque je ne pouvais pas deviner à quel point il me plairait. En le goûtant, j’ai tellement répété qu’il était bon, vraiment bon, super bon.. que j’ai fini par me lever pour le photographier, sans fioritures, en lumière artificielle et à l’état brut déchiré à la main avec impatience avant qu’il n’en reste plus…

    Source: adapté de The Bread BibleLe Vrai Pain Au Seigle Levys -  de Rose Levy Beranbaum

    Imprimer ce Post Imprimer ce Post

    Copyright©2007 Sandra

    Vous aimerez peut-être

  • No related posts
  • 16 Oct 2007, 1:31pm
    Pains World Bread Day
    by Sandra
    16 comments
  • Au hasard des posts


    Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/www/19a8873c429099b92df766351d69e462/web/fr/blog/wp-content/plugins/randomimage.php on line 516
  • 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
    Loading ... Loading ...
    260 views

    Journée Mondiale du Pain+ World Bread Day: 2 Pains pour le prix d’1!!!


    En ce moment, malgré le four qui tourne quasiment tous les jours et les recettes qui s’accumulent dans la case brouillon à publier, l’énergie, le temps et la motivation me manquent pour alimenter le blog - à défaut d’alimenter ma famille, c’est déjà ça…
    Pourtant, je ne pouvais décemment pas laisser passer cette journée du 16 Octobre dédiée tout particulièrement au pain, d’autant que cette année en plus du World Bread Day initié par Zorra l’année dernière auquel j’avais eu beaucoup de plaisir à participer, s’est ajoutée chez les francophones la Journée Mondiale du Pain à l’initiative de VérO (DélimOOn).

    Voici donc en attendant les recettes d’ici peu (je l’espère) les pains dont j’ai choisi de parler pour cette occasion:

    World Bread Day
    World Bread Day '07

    Il y a déjà plusieurs semaines que je meurs d’envie de vous faire partager la recette d’un pain au seigle, le Real Levy’s Rye Bread de Rose Levy Berenbaum tiré de The Bread Bible qui est je pense le meilleur pain que j’aie pu manger à ce jour. Je n’ai eu ni le temps, ni l’énergie pour écrire comme d’habitude avec forces détails la recette de ce bijou, mais l’occasion du World Bread Day de Zorra est parfaite pour au moins vous le présenter: c’est simple, je l’adore!!!

    Journée Mondiale du Pain+ World Bread Day: 2 Pains pour le prix d1!!! -

    Journée Mondiale du Pain

    Journée Mondiale du Pain+ World Bread Day: 2 Pains pour le prix d1!!! - kikipain
    Pour Véro, j’ai cherché encore plus loin dans mes archives de pains testés, approuvés et à publier et j’ai choisi un pain original que j’avais fait il y a précisément 1 an (en fait, c’était le 9 Octobre 2006 me dit la date fournie par mon appareil photo): le Tijgerbrood. Ce pain hollandais plus connu outre-atlantique sous le nom de Tiger Bread ou Dutch Crunch Bread est un pain à la mie viennoise très peu sucré (et que nous avions d’ailleurs consommé au cours du repas) dont la particularité est la croûte croustillante artificielle créée par l’ajout avant la cuisson d’un mélange à base de farine de riz, d’huile et de levure entre autres. C’est d’ailleurs l’aspect tigré après cuisson de cette croûte qui donne son nom à ce pain: je ne l’avais pas publié à l’époque car j’attendais l’occasion d’en refaire pour prendre des photos en lumière naturelle et non artificielle qui ne rendent pas assez bien l’incroyable texture et la beauté de ce pain.. ce sera pour plus tard, j’ai très envie d’essayer la version de Peter Reinhart dans son si beau Bread Baker’s Apprentice.

    Journée Mondiale du Pain+ World Bread Day: 2 Pains pour le prix d1!!! - tigerbread+1

    J’espère que ces choix seront à votre goût visuel en attendant les recettes!!

    technorati tags:

    Imprimer ce Post Imprimer ce Post

    Copyright©2007 Sandra

    Vous aimerez peut-être

  • No related posts
  •  
      
     
  • Translator

  • Votre avis sur ce Blog

    » Laissez votre avis




  • What I'm Doing...

    Posting tweet...

    Powered by Twitter Tools.

  • TwitterCounter for @sandraavital
  • CANON is my Friend

    Juicy Figs Spring Geometry Spices Financiers w/ Caramelized Poached Pears 3/3 Coffee-Caramel Crème Brûlée Petits Pains aux Raisins
    View more photos >
  • Les Archives

  • Ouvrages de Références

  • DMBLGIT

    2nd overall + edibility
    edibility
    originality
  • En ligne

  • Qui & Où?


    Technorati Profile
  • Idée Cadeau



  • TasteSpotting

  • FeedJit live page popularity

  • PageRank

  • Le Pétrin is Digg proof thanks to caching by WP Super Cache!